Pourquoi avoir un bon rapport ESG est important

Selon le Center for Sustainable Business de l’University de New York, les consommateurs se tournent de plus en plus vers les produits les plus durables et plus éthiques, toutes catégories confondues. Rien d’étonnant donc à ce que 50% de la croissance des ventes de biens de consommation courante entre 2013 et 2018 ait été le fait de produits annonçant des attributs durables comme l’approvisionnement en commerce équitable.
mars 03, 2021
Causedirect_ESG

Selon le Center for Sustainable Business de l’University de New York, les consommateurs se tournent de plus en plus vers les produits les plus durables et plus éthiques, toutes catégories confondues. Rien d’étonnant donc à ce que 50% de la croissance des ventes de biens de consommation courante entre 2013 et 2018 ait été le fait de produits annonçant des attributs durables comme l’approvisionnement en commerce équitable.

Comme en témoignent les récentes protestations des employés dans des entreprises comme Wayfair ou Amazon, les employés, eux aussi, veulent que leurs entreprises prennent des décisions commerciales socialement responsables. Les recherches démontrent que les employés travaillant dans des entreprises ayant intégré les principes de développement durable dans leur stratégie sont davantage épanouis au travail et restent plus longtemps dans l’entreprise réduisant ainsi les coûts engendrés par absentéisme ou un manque d’engagement de leur part.

Si on ajoute à cela que les facteurs environnementaux et sociaux influencent également la manière dont les entreprises gèrent leur chaîne d’approvisionnement ainsi que leurs rapports avec les communautés et les gouvernements locaux, il devient plus important que jamais de disposer d’indicateurs fiables et mesurables pouvoir répondre aux exigences en matière d’ESG (Environnement, Social et Gouvernance) telles que de plus en plus imposées par les investisseurs et les parties prenantes.

Mais avant de proposer quelques pistes de réflexions, il est important de définir ce qu’on entend par ESG :

Les critère ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) sont des grandes catégories englobant les activités d’une entreprise pouvant avoir un impact sur la société ou l’environnement. De caractère moral, les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) sont les 3 dimensions principales utilisées pour mesurer la durabilité et l’impact éthique d’un investissement dans une société ou dans un domaine économique.

Quels sont les outils permettant la mise en place et le suivi de telles pratiques ?

Le tableau de bord

Un tableau de bord bien construit peut s’avérer utile pour surmonter les limites d’un système de gestion traditionnel trop centré sur la performance financière en introduisant deux outils principaux : le tableau de bord lui-même, qui offre un cadre permettant d’ajouter des mesures de performance non financières aux mesures financières traditionnelles, et une carte stratégique, qui permet une représentation visuelle parmi les multiples objectifs stratégiques liés d’une entreprise.

Un tel outil peut non seulement aider à améliorer la performance de l’entreprisse, mais aussi lui permettre de parvenir à un alignement avec son objectif durable par-delà les barrières organisationnelles.

Les indicateurs de performance

Mais encore faut-il que le tableau de bord comprenne des indicateurs de performance à la fois lisibles et si possible mesurables. Ceux développés par le GRI (Global Reporting Initiative) peuvent se révéler être une excellente source d’information tout comme les critères développés par l’organisation B Corp et auxquels doivent répondre toute entreprise souhaitant obtenir sa certification.

Il conviendra toutefois de ne pas se borner à ce qui est mesurable. Si certaines choses sont intrinsèquement plus faciles à mesurer que d’autres, cela ne veut pas dire qu’elles ont plus de valeur.

Les émissions d’équivalent CO2 en sont un exemple. Elles sont faciles à mesurer et, en un seul chiffre, elles expriment l’impact créé par toute une série de gaz à effet de serre.

A l’inverse, les impacts sur la biodiversité et l’habitat, où les relations de cause à effet sont diablement plus complexes, sont beaucoup plus difficiles à saisir et à comparer. Mais ces impacts peuvent être extrêmement lourds de conséquences.

 

Aujourd’hui, les entreprises qui veulent répondre à la fois aux attentes des actionnaires et de la société doivent travailler en collaboration avec des acteurs multiples et divers pour mettre en œuvre des stratégies « gagnant-gagnant » qui profitent à tous les participants du système.

Mais encore faut il qu’elles puissent faire état de leurs intentions et de la culture durable de leur organisation. C’est là qu’un reporting suffisamment clair et documenté au moyen d’un tableau de bord continuellement mis à jour peut se révéler indispensable pour démontrer que l’on suit les bonnes pratiques.

 

Patrick Vieljeux

inscrivez-vous à notrenewsletter

Nous ne vous enverrons pas de spam ni d’informations non pertinentes. Vous pouvez vous désabonner quand vous le souhaitez, en un seul clic.

COMMENCONS À CRÉER UN IMPACT !
CONTACTEZ-NOUS !

Causedirect